[24H du Mans] 10 faits historiques sur la victoire de Ford en 1967

juin 13, 2017

En 1967, les Américains A.J. Foyt et Dan Gurney remportèrent les 24 Heures du Mans à bord d’une Ford GT40, la deuxième des quatre victoires consécutives pour Ford entre 1966 et 1969. L’occasion de jeter un coup d’œil dans le rétroviseur sur une course mythique, 50 ans plus tard.

Dès le premier tour, c’est une Ford qui s’installe aux commandes de la course, la Mark II n°57 de Bucknum/Hawkins. C’est ensuite l’équipage Gurney/Foyt sur la Mark IV n°1 qui prendra les rênes pour ne plus les lâcher jusqu’à la victoire finale. Mais la course fut riche en rebondissements et plusieurs records tombèrent d’ailleurs cette année-là.

Retour sur 10 fun-facts qui ont marqué cette édition 1967 :

  • Dan Gurney, vainqueur avec A.J. Foyt, a créé une tradition, perpétuée depuis dans le sport automobile : il a été le premier pilote à arroser de champagne ceux qui se trouvaient à proximité en célébrant sa victoire sur le podium du Mans. Le pilote a d’ailleurs conservé la bouteille de l’époque.

  • C’est la première fois qu’un équipage entièrement américain triomphait au Mans. Ce succès fut marqué d’un sceau 100% américain : châssis, carrosserie et moteur Ford, boîte de vitesses Ford Kar Kraft et pneus Goodyear.
  • C’est également la première fois de l’histoire du sport automobile qu’un même homme est couronné à dix jours d’intervalles aux deux plus grandes courses d’endurance : il s’agissait d’A.J. Foyt à Indianapolis et au Mans donc.
  • En 1967, l’idole des jeunes Johnny Hallyday avait fait sensation sur le circuit Manceau : avant de donner un concert en plein air pendant la course, le chanteur, accompagné d’Henri Chemin, responsable sportif de Ford France de l’époque, avait déclenché l’hystérie de ses fans lors du pesage. Si Johnny n’a encore jamais réalisé son rêve de courir les 24 Heures du Mans, son fils David y a été aligné à cinq reprises entre 2003 et 2014.
  • Le record de distance a été explosé cette année-là : 5 232,90 km ont été parcourus par la Ford n°68 à 218 km/h de moyenne, alors que la barre des 5 000 km n’avait jamais été passée. À noter que deux autres équipes passeront également le cap des 5 000 km en 1967.
  • La vitesse la plus rapide enregistrée cette année-là fut la Ford de Mario Andretti à 343 km/h. Soit 33km/h de plus que le deuxième équipage du classement général !
  • Un tour de circuit représentait entre 16 et 17 changements de vitesse pour 9 000 changements en tout sur toute la course. Sur 24 heures, un pilote passait 3h36 à changer de vitesse et seulement 3h50 à pleine charge. À noter que Ford a mené la course de bout en bout : l’équipage Ronnie Bucknum/Paul Hawkins Ford Mark II B) était en tête lors de la première heure, puis le duo vainqueur A.J. Foyt/Dan Gurney (Ford Mark IV) a pris le relais jusqu’à la victoire finale.
  • 54 voitures avaient pris le départ et seules 16 d’entre elles ont enduré les 24h de course, soit un pourcentage de 29,62%.
  • En 1967, Ford produisait 2 millions de voitures par an. En 2016, la marque américaine a vendu 6,6 millions de véhicules à travers le monde.
  • Ford of Europe a vu le jour en 1967, après la deuxième victoire de la marque à l’ovale aux 24 Heures du Mans.
Sujets : Grand angle News
facebooktwittergoogle_plusredditpinterestlinkedinmail